Retour en haut

Depuis 1862

Vous êtes ici : Accueil>Table monastere

Table monastere

Ce n’est pas un hasard si HELLIN, fabricant de meubles depuis 1862 vous propose aujourd’hui encore des salles à manger rustiques en bois massif

salle à manger en bois massif table monastere

A cette époque déjà, AUGUSTE HELLIN fabriquait des tables, des bancs, des buffets, des autels à la demande, pour meubler les églises, abbayes et monastères qui ne manquaient pas dans la région du nord de la France.

Au sein d’une abbaye, La table monastère également nommée table d’abbaye est la pièce principale de la salle à manger ou du réfectoire en général chichement meublé par un ou deux buffets et par des bancs assortis aux tables. Même si à l’origine, les repas se tenaient en silence autour de la table, la table monastère était l’un des rares lieux ou  les moines et bénédictins étaient tous réunis en dehors des moments de prière.

 

Bien sûr, l’utilisation contemporaine de l’appellation table monastère n’a retenu que l’aspect de convivialité d’un moment de partage.

Une table monastère peut prétendre à ce nom en fonction de plusieurs critères indissociables.

 

Tout d’abord, la table de salle à manger monastère doit posséder des dimensions généreuses pour permettre à une assemblée de s’y attabler.  Même si les dimensions des nouvelles tables monastère se sont adaptées aux contraintes des salles à manger contemporaines, une table de moins d’1 mètre 80 ne pourra pas raisonnablement être nommée table monastère.

Outre les dimensions de son plateau,la table monastère se distingue par sa robustesse et sa rigidité. Les tables n’étaient pas couvertes par une nappe lors des repas et devaient donc pouvoir être entretenues facilement sans s’altérer.

plateau table monastere en chene massifdétail du plateau de al table monastere

La table doit toujours être fabriquée en bois massif et principalement en chêne massif, bois dur et noble qui ne subit pas l’effet du temps sauf à se patiner, imprimant les souvenirs des moments de convivialité passés.  La table monastère doit posséder des mensurations généreuses : Un plateau de table panneauté ou « fils » épais (60 mm d’épaisseur minimum) repose sur un piétement dont le socle bas est comme encré au sol. Une barre située sous le plateau de la table monastère participe à la rigidité de la table sans gêner les convives. A mi-hauteur ou basse pour y reposer les pieds, la « barre à chat » est également fabriquée en bois massif d’une épaisseur suffisante pour la  solidariser avec le piétement par une clef en bois amovible.

Pied lyre de la table monastere

Le piétement de la table monastère est un autre élément particulier. En forme de lyre,  il permet aux convives de prendre place ou de sortir de la table sans devoir reculer son siège. Le passage des genoux y est facilité au contraire des piétements droits d’une table de ferme par exemple. Enfin, le pied de la table monastère est en retrait par rapport au plateau pour permettre à un convive de manger confortablement en bout de table.

Meubler sa salle à manger avec une table monastère apporte une chaleur indéniable, qui invite au partage de repas en famille ou entre amis. Que l’on habite dans une maison moderne ou ancienne, la table monastère en bois massif deviendra la pièce principale de votre salle à manger.